skip to Main Content
Quel Est Le Coût De Création D’une Entreprise ?

Quel est le coût de création d’une entreprise ?

Le coût de création d’une entreprise peut rapidement être conséquent. Il est donc important d’anticiper les coûts et de les calculer au plus près de la réalité avant même la création de votre entreprise; Cela vous permettra de construire un prévisionnel cohérent et de calculer précisément le besoin de financement de votre projet.

Qu’il s’agisse des coûts administratifs, des dépenses régulières, des coûts facultatifs ou encore des dépenses supplémentaires, penser à tout en plus de votre projet risque de vous faire perdre la tête.

C’est pourquoi nous vous proposons en 4 points les différentes dépenses à prévoir afin de ne rien oublier lors de la création de votre entreprise :

1. Coûts essentiels à la création d’entreprise : les dépenses administratives

Vous ne pourrez pas échapper aux formalités administratives, alors autant savoir à quoi s’attendre et comment s’y prendre.
Le coût des démarches administratives est un coût qui peut varier selon la forme juridique.

Pensez d’abord à la rédaction du statut juridique : c’est ce document qui fixera l’organisation de votre future entreprise.
Vous pouvez faire le choix de rédiger seul vos statuts, à l’aide de modèles, que vous pourrez trouver sur Internet. Cela peut engendrer des dépenses annexes, pour le téléchargement du modèle à compléter par exemple.

Cependant, cette étape demande des compétences techniques importantes.
C’est pourquoi il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel (avocat ou à un expert-comptable).

Pour la rédaction des statuts simples (c’est-à-dire sans pacte d’associé), vous paierez entre 300 € et 500 € environ.

Voici un récapitulatif des différentes dépenses à prévoir également selon le statut juridique que vous aurez préalablement choisi :

Quel est le coût de création d'une entreprise

2. Les paiements réguliers

Deux coûts réguliers, mensuels ou annuels, sont à anticiper et à prévoir lors de la création de votre entreprise :

  • L’assurance de responsabilité civile, dont le montant varie selon le statut juridique et l’activité liée. C’est le contrat que toutes les sociétés doivent au minimum souscrire pour se protéger et protéger leurs salariés.
  • Vous pouvez également être amené à avoir des frais dûs à louverture d’un compte bancaire (environ 10€ par mois).

3. Les montants à apporter au capital social

L’apport en nature

L’apport en nature concerne tout apport de biens autres que de l’argent.
Dans le cas de la création d’entreprise, il est tout à fait possible d’envisager ce type d’apport.

A retenir que lorsqu’il s’agit d’une SA, SARL, SAS, SASU, ou bien d’une EURL, si le montant de l’apport en nature est plus important que la moitié du capital social ou s’il est d’une valeur de plus de 30 000 €, le créateur d’entreprise doit faire intervenir un commissaire aux apports.

Cette prestation est payante et varie en fonction du temps que le commissaire aux apports devra passer sur le dossier ainsi que de la nature de l’apport : il faudra prévoir environ entre 1000 à 2000 euros HT.

Le capital social

Le capital social à apporter pour l’entreprise dépend de la forme juridique préalablement sélectionnée. Il est important de prendre en compte, au moment où vous décidez du montant de votre capital social, que celui-ci a pour but de vous permettre d’effectuer vos premières dépenses. Il est donc important de bien le calculer avant de se lancer !

Si vous êtes à la tête d’une micro entreprise, ou que vous êtes entrepreneur individuel, il n’est pas nécessaire d’apporter de capital social pour débuter, car cette forme d’apport s’applique sur les sociétés.
En revanche, avec ce statut, vous pourrez procéder à un apport de votre patrimoine. Cette règle du capital libre s’applique également à la SNC.

Dans le cas des sociétés, il est possible pour les SAS, SARL, SASU et EURL de faire un apport d’euro symbolique, puisque l’apport est libre.
Cependant, à la tête d’une SA, il est obligatoire de procéder à un apport minimum de 37 000€.

4. Les paiements additionnels, selon votre activité

Selon l’activité que vous exercez, plusieurs types de paiements peuvent s’imposer pour le bon déroulement de votre projet :

  • Les investissements matériels, tels qu’un véhicule ou du matériel informatique
  • Les frais de déplacement
  • L’acquisition de stock, pour démarrer votre activité sereinement
  • Les frais de marketing et de communication, souvent négligés voire oubliés, mais indispensables au développement et à la notoriété de votre activité : création d’un site internet, campagnes de communication bien ficelées…
    Travailler sa présence en ligne est aujourd’hui un vrai atout pour rivaliser avec ses concurrents.
  • Les frais de recrutement, qui interviennent dans un second temps mais qu’il est important de prendre en compte au lancement de votre entreprise.

Gardez en tête que la gestion d’une entreprise se travaille en amont de son lancement : l’estimation de l’ensemble de ces dépenses a pour but de vous aider à prévoir votre trésorerie le plus précisément possible.

Nous vous conseillons de procéder à une estimation de vos futurs frais avant le lancement de votre activité afin de débuter sereinement.

Pour compléter votre lecture, vous pouvez aussi consulter nos autres articles :
Comment créer son entreprise en 5 étapes clés
Comment choisir sa forme juridique d’entreprise
Pourquoi réaliser son Business Plan en ligne avec Planoo

Back To Top