skip to Main Content
Comment Créer Son Entreprise En 5 étapes Clés ?

Comment créer son entreprise en 5 étapes clés ?

Se lancer dans la création d’une entreprise demande beaucoup de préparation.
Vous devez créer votre projet et le développer. C’est une phase au cours de laquelle vous allez évaluer différentes stratégies, prendre des décisions et vous poser de nombreuses questions :

  • Comment ouvrir mon entreprise ?
  • Comment  preparer un projet de creation d entreprise ?
  • Comment trouver le financement de mon projet ?
  • Quel statut juridique choisir ?

Ouvrir sa société n’est pas chose aisée… C’est pourquoi nous vous proposons cinq étapes à suivre pour construire  dans de bonne conditions votre projet de création d’entreprise.

Trouver la bonne idée pour monter sa société

C’est la première étape et non des moindres. En effet, valider votre idée de création d’entreprise est primordial  et concrétisera la viabilité de votre projet.
Si pour certains, l’idée semble évidente, la difficulté sera de transformer votre rêve en réalité et de mettre en forme votre projet.

Comment trouver une bonne idée d’entreprise?  Au-delà du fait qu’une idée peut sembler évidente, innovante ou même révolutionnaire, elle n’apporte aucune valeur si elle n’est pas le fruit d’un projet structuré et mis en place avec méthode.

Avant de monter sa boite, il est donc important de se poser les questions suivantes :

  • Ce projet apporte-il une réelle plus value par rapport à l’offre existante ?
  • Qui sont les futurs clients et dans quelle mesure accepteront-ils le produit / service / offre ?
  • Cette idée d’entreprise me correspond-elle ?

Vous pensez détenir  une idée solide et innovante ? Vous pouvez maintenant passer à la phase d’étude de votre marché.

Réaliser une étude de marché avant d’ouvrir son entreprise

Parmi les différentes étapes pour créer une entreprise, la réalisation d’ une étude de marché est décisive dans le déroulement du projet.
Il est crucial de l’effectuer  avant d’ouvrir son entreprise car elle  permet de confronter le service, l’offre ou le produit aux potentiels futurs clients.
Vous allez ainsi  définir leurs souhaits et leurs attentes. Vous pourrez par la suite adapter votre  proposition pour répondre au mieux à ce que le marché est susceptible de rechercher.

Plusieurs questions sont à se poser pour débuter une étude de marché :

  • A quel prix proposer le produit / service / offre ?
  • Quelle marge faut-il dégager ?
  • Quels seront les canaux de distribution les plus adaptés à l’offre ?
  • Quel message et sous quelle forme le délivrer pour attirer et séduire votre cible?

Que doit contenir une étude de marché ?

Une étude de marché dans le cadre d’une création d ‘entreprise va se décomposer en quatre parties :

1. Procéder à une analyse approfondie du marché

  • Le marché ciblé : identification et évolutions
    Cette première partie sert à définir le cadre du projet : elle consiste  à préciser le marché ciblé par l’offre/ service/produit, définir ses clients et utilisateurs, la dimension géographique du projet, ainsi que les évolutions du marché en volume et en valeur.
  • Les produits ou services des concurrents directs et indirects
    Dans cette deuxième partie, il faudra s’intéresser aux produits de ses concurrents potentiels actuellement sur le marché. Cette recherche devra porter sur les produits qui peuvent se substituer aux vôtres .
  • Les acteurs
    Cette partie devra mentionner et définir les différents concurrents, clients, utilisateurs, prescripteurs, etc; Vous montrerez ainsi que vous connaissez bien le contexte dans lequel vous allez évoluer.

2. Se pencher sur l’analyse de la demande

  • Les tendances et l’évolution de la demande
    Dans cette partie, vous devez vous  questionner sur la taille du marché visé ainsi que le nombre de clients qu’il contient. Cela vous permettra à terme d’évaluer votre marché potentiel
  • Le portrait comportemental du client/ de l’utilisateur type
    Ici, il faudra définir les attentes de la cible type, leurs motivations et freins, ainsi que les caractéristiques auxquels ils sont sensibles. Vous pourrez ainsi orienter au mieux votre  proposition commerciale.
  • La segmentation de la demande
    Cette démarche consiste à identifier le cœur de cible : entendez ici les personnes visées en premier lieu lors du lancement du projet.

3. Réaliser une analyse de l’offre

  • L’évolution de l’offre
    Cette recherche permettra de découvrir et mieux cerner les concurrents et leurs produits et ainsi d’en dégager le principal concurrent direct. Cela doit amener à se demander qui ils sont, mais également “où sont-ils ?”; “Que proposent-ils et à quels prix ?”
  • Les caractéristiques de l’offre des différents concurrents
    Cette étape doit amener à se poser les questions suivantes : “Comment vendent les concurrents ?” ; “Quels sont leurs résultats financiers ?” “Quelle communication adoptent-ils ?  “Quels sont leurs avantages concurrentiels ?” et enfin “Quelle est leur part de marché ?”

4. Etudier l’environnement du projet

  • Modèle PESTEL
    Le PESTEL, qui signifie “politique, économique, sociologique, technologique, environnemental et légal” a pour but de mettre en lumière les éléments du macro environnement qui pourraient influer sur l’entreprise.

Choisir la forme  juridique  de son entreprise

Choisir son statut juridique d’entreprise (ou forme juridique) est un élément déterminant pour préparer son projet et pour le bon déroulement de la vie quotidienne d’une entreprise.

Le choix pourra se porter sur deux types de statuts :

  • Créer une entreprise individuelle, qui ne nécessite pas de personnalité morale
  • Créer une société, qui elle, dispose d’une personnalité morale (SARL, SA, SAS, SASU…)

Le statut juridique le plus adapté à votre besoin peut être orienté en s’appuyant sur les critères suivants :

  • Le capital social minimum
  • Le nombre d’associés
  • Le régime fiscal
  • Le régime social du dirigeant
  • Les responsabilités du dirigeant
  • L’existence de travailleurs non salariés

Créer un business plan pour présenter son projet

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Le business plan est un document utilisé pour formaliser un projet. Il contient plusieurs objectifs (stratégiques, commerciaux, financiers) à se fixer en se projetant sur les trois prochaines années.

A qui s’adresse le business plan ?

En premier lieu, il est destiné au porteur de projet : il lui permettra de mettre en ordre ses différentes idées et de se présenter.
En second lieu, il intéressera les banques et les investisseurs, que l’on appelle les porteurs de fonds. Il a pour but de concrétiser votre presentation de projet pour financement.
Cela leur permettra de juger le projet, surtout du point de vue de la rentabilité et du retour sur investissement. Il sera un allié indispensable pour les banques/investisseurs que l’on souhaite démarcher.
En dernier lieu, la mise en place d’un business plan a vocation d’attirer d’éventuels futurs partenaires.

Que doit contenir le business plan ? Du point de vue contenu, pour créer son business plan, deux volets doivent apparaître  :

  • Un premier volet où sera établi et développé l’ensemble de la partie rédactionnelle (l’idée, l’étude de marché comprenant l’analyse concurrentielle et le positionnement stratégique) ainsi que le cadre juridique choisi précédemment.
  • Un second volet contenant l’ensemble des données financières, comme le tableau financier, le bilan prévisionnel, le plan de financement prévisionnel ou le budget de la trésorerie. Comment réussir un Business Plan Financier en 10 étapes ?

Cette étape est à ne pas négliger car elle sera décisive dans la présentation du projet pour financement.

Si vous manquez de temps ou souhaitez être accompagné dans votre démarche, vous pouvez choisir d’effectuer votre étude de marché avec le Business Plan en ligne de Planoo.

Décider comment financer son projet d’entreprise

Monter un business et connaître précisément le financement d’entreprise précis dont on peut avoir besoin pour bien démarrer n’est pas évident. C’est pourquoi, il est important de ne pas sous-estimer ses besoins.

Si un besoin en fonds est nécessaire, il existe de multiples façons de financer sa boite, adaptés à chaque situation, besoins et ambitions :

– L’apport personnel (apport en fonds propres)
Le premier des modes de financement est l’apport personnel. Il est indispensable dans les premiers temps. Il permettra d’assurer les premières dépenses et les premiers financements

– Les apports des proches
L’apport de la part d’un proche peut être sous deux formes : la donation ou la prise de participation au capital (cette deuxième forme s’applique uniquement aux sociétés).

– Le prêt d’honneur, qui peut être accordé pour renforcer l’apport personnel
Le prêt d’honneur est un prêt sans intérêt et à taux zéro.
Pour obtenir ce type de prêt, deux réseaux nationaux peuvent accorder un prêt aux jeunes créateurs : Le Réseau Entreprendre et Initiative France.
Il existe également en région des structures de prêt d’honneur qu’il est possible d’identifier en se tournant notamment vers le Conseil Régional.
Le montant obtenu par le biais du prêt d’honneur est considéré comme fond propre.
A noter également que les prêts d’honneur sont toujours couplés d’un prêt bancaire.

– Le financement participatif (crowdfunding)
Le crowdfunding consiste à solliciter des particuliers pour financer un projet d’entreprise. Cette solution est généralement utilisée en complément d’autres aides financières.
Il peut prendre plusieurs formes :

– Les prêts, qui permettent de financer des dépenses que les banques ne prennent pas en compte (besoins immatériels par exemple)

– Les dons, qui permettent de crédibiliser le projet. Ils créent l’effet de levier sur d’autres financements.

– Les investissements, souvent utilisés pour financer le développement d’un projet.

– L’ouverture du capital aux investisseurs
Cette pratique est souvent sollicitée dans le cadre de difficultés d’une entreprise ou dans le cas de son développement.
Pour en bénéficier, il faut augmenter le capital social avec l’émission de nouveaux titres (actions dans les sociétés, parts sociales dans les SARL).

– Le microcrédit professionnel
Le microcrédit professionnel permet aux créateurs d’entreprise ayant un besoin d’argent d’un montant relativement faible, d’en bénéficier.

– Le prêt bancaire
Le prêt bancaire est l’une des solutions les plus utilisées par les créateurs d’entreprise. Nous expliquons dans un de nos articles comment avoir un financement pour son projet ?Il existe deux critères principaux à prendre en compte pour voir sa demande de prêt bancaire recevable :

  • L’apport personnel, qui doit être relativement important et équilibré avec la demande de prêt.
  • Un business plan élaboré et crédible.


– Le crédit-bail ou la location longue durée pour l’acquisition de certains biens.
C’est un financement locatif proposé par des banques ou organismes spécialisés.

Vous avez maintenant les principales clés en main pour débuter votre création d’entreprise.

 

Vous voulez poursuivre votre lecture, vous pouvez consulter les ressources suivantes :

Une vidéo du Blog du Dirigeant : la création d’entreprise en 10 étapes 
Un glossaire : Création d’entreprise : formalités

 

Back To Top